Greffe du Tribunal de Commerce d'Aix en ProvenceAix en Provence - Greffe du Tribunal / 2020

Maître d’Ouvrage :

GREFFE DU TRIBUNAL D’AIX EN PROVENCE
Lieu de Réalisation :
Aix-en-Provence (13) Bouches-du-Rhône
Année de Réalisation :
DPC en cours - 2020
Type :
Equipement public - bureaux
Surface :
350 m2
Coût Travaux :
250 K€ HT
Mission :
Complète
Travaux :
Rénovation / restructuration de bâtiment

Situé dans un bâtiment classé ce projet consiste en la rénovation et au réaménagement des locaux du Greffe du Tribunal de Commerce d’Aix-En-Provence sur une surface d’environ 330m2.

Ce bâtiment a été édifié entre 1647 et 1650 pour un riche marchand, Pierre Maurel, par l’architecte Pierre Pavillon. Au XIXe siècle l’hôtel rentra dans la famille d’Espagnet, lui donnant son nom actuel d’Hôtel D’Espagnet.
L’ordonnance extérieure classique, dorique au premier étage, ionique au second, corinthien au troisième y est respectée.
Les atlantes, de Jacques Fossé, supports du balcon, inaugurent ce thème à Aix-En-Provence et la porte impressionne par ses heurtoirs à tête de lion. Ils supportent un balcon en ferronnerie d’une facture raffinée en forme de volutes, semblable à  celui de l’hôtel de ville ou du Pavillon de Vendôme.
La qualité de la décoration de la façade se retrouvait dans la disposition intérieure, en partie inspirée à Pierre Pavillon par le peintre Jean Daret, célèbre jusqu’à devenir peintre du roi Louis XIV.
Côté sud, le jardin renferme une fontaine monumentale adossée au mur du fond comme à l’hôtel de Boisgelin.
Le 8 février 1990, le bâtiment est classé au titre des Monuments Historiques.

Le projet se devra d’être respectueux du bâtiment existant tout en apportant le confort et l’ergonomie nécessaire aux personnes qui y travaillent et à l’accueil du public.

Actuellement implanté sur plusieurs niveaux, les services et les collaborateurs du Greffe seront regroupés sur un seul niveau comprenant :
- 2 bureaux paysagés
- Des bureaux de confidentialité
- Une salle de réunion
- Un bureau destiné aux greffiers
- Des locaux réservés aux personnels

Afin de respecter au mieux le bâtiment et sa valeur patrimonial, il a fallu en étroite relation avec l’Architecte des Bâtiments de France, proposer des solutions techniques alliant technologie et patrimoine.
L’intégration dans la climatisation, le passage des câbles électriques, le choix des sols…

Au Rez-de Chaussée, le public sera dirigé virtuellement par un écran qui l’invitera à rejoindre les bureaux du Greffe à l’étage. La mise en place d’une signalétique permettra au public de s’orienter dans le bâtiment.
Cette signalétique devra s’implanter dans le bâtiment sans dénaturer le patrimoine existant.